L’e-cigarette pour vapoter sans souci

Vapoter est un néologisme apparu avec la cigarette électronique ou l’e-cigarette. Alors que l’on fume du tabac (pipe, cigare, cigarette), quand on utilise une e-cigarette, on dit que la personne « vapote ».

La cigarette électronique n’est pas une invention récente, bien au contraire. Son concept date d’il y a 50 ans, quand en 1963, Herbert A. Gilbert a déposé un brevet relatif à une cigarette électronique « remplaçant le tabac et le papier par de l’air chauffé et aromatisé ». Cette invention n’a jamais été commercialisée malgré l’intérêt marqué par des entreprises à l’époque.

L’e-cigarette pour vapoter sans souciLes deux dernières décennies ayant connu un renforcement de la lutte contre le tabagisme et ses effets néfastes sur la santé, le concept est revenu sur le devant de la scène. Et ce sont des chinois (Hon Lik en 2003, David Yunqiang Xiu en 2009) qui ont lancé la production de cette cigarette électronique. Le procédé de chauffage est maintenu, avec l’utilisation d’un liquide électronique Lyon, destiné à produire la vapeur (d’où le terme vapoter) et des sensations identiques à celles ressenties avec une vraie cigarette.

Pour produire la vapeur que le vapoteur inhale, il y a ce qu’on appelle un atomiseur, une petite résistance qui chauffe l’e-liquide. On parle parfois aussi de vaporisateur Lyon, dont le procédé de chauffage transforme rapidement l’e-liquide en microgouttelettes, lesquelles fournissent un petit nuage blanc imitant la fumée du tabac, avec l’avantage incontestable de ne produire aucune odeur, et de disparaître rapidement par évaporation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *